Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 14:39

gp-kish-5.jpg

L’intérêt majeur de la plupart des iraniens pour ces deux iles est la multitude de centres commerciaux qu’elles recèlent. L’état iranien en a fait deux zones franches ou vous pouvez trouver de tout à prix détaxés. Cela ressemble de ce point de vue à notre petite Andorre ou les vacanciers de passage tentent tant bien que mal de remplir le coffre de leur voiture. L’ile de Kish a également un autre attrait de taille pour la jeunesse dorée iranienne. Il y souffle un petit vent de liberté, qui fait tomber quelques voiles, qui poussent les jeunes couples à se promener main dans la main en pleine rue. Vous pouvez également assister à des concerts live dans les restaurants (ce qui n’est pas possible à Téhéran).
 
Mais en s’éloignant des artères commerçantes, vous pouvez aller à la découverte d’une multitude de surprises : sur l’ile de Qeshm, un petit chantier naval (à même la plage) ou sont fabriqués des dhow (appelé lendge en farsi) que vous voyez en mer (ce sont de gros bateaux de transport qui ressemblent à des bateaux de pirates). Il faut, nous a t-on dit, trois ans à une dizaine d’hommes pour en fabriquer un. Si vous avez de la chance, venez participer à la fête organisée au lancement d’un nouveau bateau en mer. Mais vous pouvez également croiser des tortues géantes qui viennent pondre sur la plage en septembre, des grottes multi centenaires creusées dans la montagne pour prier à l’abri du soleil, le somptueux petit village de Laft, une vaste mangrove que vous pouvez explorer en bateau et qui vous permettra de voir, si vous êtes chanceux, des hérons et de curieux petits animaux, mi lézard, mi poisson, avançant à la fois sur terre ou dans l’eau avec ses petites pattes avant et sa queue. Vous pourrez également croiser sur la route des chameaux, voir sur la côte ou plus loin en mer une ribambelle de poissons de toutes les formes et de toutes les couleurs (allez voir), des troupeaux de biquettes agglutinées sous un arbre pour rechercher un peu d’ombre, de vieux réservoirs d’eau coniques, des arbres multi centenaires, des plages de rêve. Spécifiquement à Kish, allez-vous promener sur les ruines d‘un des trois villages qui peuplaient l‘ile avant l’arrivée des touristes. L’ile était mondialement réputée pour ses perles, depuis que Marco Polo apprit à la cour de Chine que les plus belles perles qu’il n’avait jamais vues venaient de cette ile. Vous pouvez venir directement sur Kish en avion (les occidentaux n’ont même pas besoin de visa pour un séjour d’une durée inférieure à 15 jours), mais je ne peux que vous conseiller de faire la traversée en petit bateau pour les sensations ou en lendge si vous privilégiez la ballade romantique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zo 22/01/2011 11:34



un ami iranien vit à Qeshm et il vient juste de m'inviter à passer mes prochaines vacances là-bas, j'hésite enocre mais on verra bien, ça a l'air magnifique ! J'ai surtout peur de voyager seule
dans un pays que je ne connais pas en plus je ne parle pas farsi ! il essaie de me rassurer mais bon ! comme vous le dites un peu plus bas ... "... " je ne vais pas le reprendre mais on verra !
Merci pour ces informations !