Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 09:37

Nasr Eddin ne se lève pas tôt le matin, en règle générale. Ses voisins au contraire, tous des paysans, sautent du lit au chant du coq, et ils ne voient pas d’un bon œil ces manières de fainéant.

Un jour donc, l’un d’eux se rend à son champ à l’heure ou le soleil perce juste à l’horizon, et trouve une pièce d’or sur son chemin. Le soir, tout heureux, il vient raconter sa bonne fortune à Nasr Eddin.

-       Regarde comme cela m’a porté bonheur de me lever de grand matin ! Quand je pense qu’ils y en a qui paressent au lit …Si j’étais passé plus tard, jamais je n’aurais trouvé cette pièce : quelqu’un d’autre  l’aurait ramassé avant moi.

-       Mais qui te dit, objecte Nasr Eddin, qu’elle n’était pas déjà là hier soir ?

-       Si elle y avait été, je l’aurais vue en revenant hier. D’ailleurs là n’est pas la question.

-       Ô marcheur sans tête ! Toute la question est là, au contraire : celui qui a eu la malchance de la perdre s’était donc levé encore plus tôt que toi !

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur ce fameux mollah et se plonger dans ses aventures

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mitra 18/10/2008 19:37

Bonjour,Sais-tu à quel moment ces légendes ont été écrits et par qui ?Je me demande si le fait que les iraniens aiment raconter des blagues vienne de là !

Diablesse 07/10/2008 13:46

Ravie de vous lire à nouveau !