Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2006 5 29 /09 /septembre /2006 10:20

Il n’y a pas de petit boulot dit le dicton. Mais parfois …

 

Le chômage est le problème majeur d’une multitude d’iraniens. Même en ayant fait des études, en parlant plusieurs langues, il est très difficile d’obtenir un emploi. Alors, sans diplôme, sans un oncle riche ou mollah - ou les deux ;) – il reste la démerde. Certains s’exilent. D'autres tentent de créer de nouveaux besoins. Un email ou un coup de téléphone, et ce jeune homme est prêt à se déplacer en vélo pour venir vous cirer les chaussures. C’est le premier cireur de chaussures mobile de Téhéran.

Je ne pense pas qu’il y ait une quelconque revendication politique dans cet acte. Malheureusement, cela doit être vu au premier degré. Ce jeune homme ne recherche que quelques chaussures à cirer, et j’imagine espère obtenir quelques contacts pour d’autres petits boulots.

Le taux de chômage varie selon les sources : 12% selon les officiels iraniens pour l’année 2004, et estimé à environ 30% par le ministère des Affaires étrangères françaises pour la même année. Et cela ne peut qu’aller dans le mauvais sens : un iranien sur deux à moins de 18 ans.

Merci Abbas pour la photo.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article

commentaires