Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 17:28

Il faut éviter le camping sauvage dans les forêts de la province du Mãzandarãn. On peut en effet croiser ou se faire courser par des loups, des chacals, des sangliers, des hyènes, des ours bruns, des lynx ou encore, même s’ils ne sont plus très nombreux, par des panthères ou des léopards, suivant la chance du moment. Il paraîtrait même qu’un Lion de Perse aurait été entrevu dans une des forêts de cette région. Ailleurs, il est assez rare de faire de dangereuses rencontres, exceptés quelques reptiles dans le désert et les zones arides, c'est-à-dire quasiment partout en dehors des villes. La plupart d’entre eux ne sont pas venimeux, à ce qu’il paraît.

Dans les petites bestioles rigolotes, il ne faut pas oublier un tout petit insecte (je n’ai pas encore réussi à savoir à quoi il ressemblait) qui provoque d’énormes gonflements (un peu à la « Banzaï » - je suis désolé par le niveau de mes références cinématographiques) lorsqu’il te pique. On le trouve principalement dans le Nord Ouest de l’Iran et les locaux l’appellent « Dracula ». Il ne faut surtout pas toucher la plaie et attendre que cela passe, sinon cela peut empirer et s’infecter. Et prier ? Je n’ai pas plus d’info concernant cette petite bestiole sympathique.

Pour les grosses bestioles rigolotes, l’Iran possède l’un des plus grands rapaces du globe, le vautour barbu (je vous assure que ce n’est pas une blague), malheureusement en voie de disparition. De tout temps, il a subi une campagne d’extinction de la part des fermiers qui l’accusaient à tord de s’attaquer aux moutons. En fait, il se nourrit principalement de ce que les autres rapaces ont laissé derrière eux. Il a également une spécialité amusante : il lui arrive d’attraper puis de laisser tomber sur des pierres les tortues mauresques qu’il trouve dans la région pour broyer leurs carapaces. A ce sujet, on a longtemps cru que le récit de la mort du grand dramaturge grec Eschyle (Qui avait écrit « Quand un mortel s’emploie à sa perte, les Dieux viennent l’y aider », mort en 456 avant JC ), tué par une tortue venant s’écraser sur son crâne, relevait du mythe. On sait maintenant qu’un vautour barbu souffrant de myopie a pris le crâne chauve d’Eschyle pour un rocher !

PS : les dessins ont été réalisés par de petits téhéranais d’une dizaine années.

in english please
It’s better to avoid unauthorized camping in forest of Mãzandarãn. We can meet or be chased after by wolves, jackals, wild boars, hyena, bear, lynx or also, even if there are not many of them, panther, or leopard with a bit of luck. It seems that one Persian lion had been seen in the depths of the forest. Everywhere else, it’s really rare to have unpleasant encounter, except some snakes in the desert and dry place, it means quite everywhere in Iran. Most of them are not dangerous, it seems… In the field of little funny animal, we don’t have to forget a tiny insect (I don’t know how it looks like) who can cause huge swelling when it bites you. It lives mainly in the north of Iran and local people call it “Dracula”! It’s better not to touch the wound. It could be worst and turn septic. I don’t have more information about this delightful animal. For bigger funny animals, Iran has one of the huger bird of prey in the world, called “bearded vulture” (I promise that it’s true and that there isn’t a link with Mullah), unfortunately in process of disappearance. At all times, farmers tried to kill them because they accused them to kill sheep. In fact, it eats mainly what others predatory animals let behind them. It has also a funny activity: it enjoys to catch Moorish turtles and to let them to fall on some rocks to be able to break their carapaces. About this, we believed from a long time that the description of the death of the famous Greek dramatist Eschyle, killed by a turtle which fall from the sky to his head, was a myth. We know now that a bearded vulture s blind as a bat took Eschyle’s bald head for a rock! PS: all the drawings were created by ten years old kids from Tehran.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

laurette 04/12/2006 10:44

En fait, il s'agit du Gypaète barbu, un vautour appelé aussi "le casseur d'os".
S'il balance anecdotiquement quelques tortues, il est surtout connu pour ses lâchés d'os de charognes pour en récolter la moelle.
C'est un oiseau fascinant qui avait quasi disparu de france au 20ème (quelques couples subsistaient dans les pyrénées). heureusement, quelques fous furieux amoureux de la bestiole se démènent et ça marche : il fait l'objet d'un programme de réintroduction dans l'arc alpins dont il avait disparu et en 15 ans, près de 20 couples se reproduisent entre france, suisse et italie ;-)
il a des moeurs curieuses : c'est un guerrier qui se pare de rouge (il se frotte le poitrail dans de la terre ferrugineuse) ; il reste fidèle au même partenaire toute sa vie, sauf qu'il faudrait écrire "auX mêmeS partenaireS", car l'oiseau vit usuellement en trio (une femelle, un mâle mature et un plsu jeune ) !!