Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2006 6 16 /12 /décembre /2006 18:10

Préciser la nationalité peut sembler être du domaine du détail dans une belle histoire d’amour mais a une importance cruciale dans toutes les démarches imposées par nos deux belles administrations pour nous permettre uniquement de vivre ensemble.

Il faut tout d’abord préciser qu’il est très difficile de départager les administrations françaises et iraniennes entre elles. Ce que l’on peut dire est qu’elles se trouvent toutes deux en haut du classement des administrations pouvant faire passer du "Oui Oui à la plage pour un roman de Kafka.

Commençons par le début. Nous nous sommes rencontrés à Téhéran, lors du mariage d’une de ses cousines. Je suis immédiatement tombé sous le charme de son sourire, de son regard … persan. Elle a été charmée par ma façon très française de danser, très concentré sur mes pas et les mouvements de mes bras. Cette situation est simple, déjà des millions de fois répétée et nos désirs étaient d’une simplicité enfantine : pouvoir vivre ensemble.

Il faut préciser qu’avoir une relation en Iran sans être marié peut être dangereux. Il suffit de faire attention. Par contre si l’un des deux n’est pas musulman, cela peut devenir plus problématique et réellement très risqué. Je devais, pour notre sécurité à tous les deux, devenir musulman.

J’étais chrétien. Du moins, j’ai été baptisé et j’ai communié face à des prêtres catholiques. Ce qui est important est que pour la police iranienne, j’étais chrétien. Pour moi, ma relation à Dieu est plus complexe.

Malgré cela, même si pour moi la forme des rites à respecter, le nom que l’on peut donner à ses prophètes, à son Dieu reste du domaine du secondaire, je respecte ses rites et les personnes qui les pratiquent. Je n’ai jamais voulu jouer avec ça. Les mollahs m’ont obligé de faire semblant.

La procédure est assez simple. Il suffit de passer dans un bureau d’un Mollah, sans rendez-vous, accompagné de sa douce et de répondre à quelques questions. L’entretien fut assez surréaliste. Ma douce me traduisait les questions en terminant par la réponse qu’il fallait mieux apporter.

 

Extrait :

Mollah : « Pourquoi voulez vous devenir musulman »

Ma douce : « Dis lui que tu veux devenir musulman parce que tu veux m’épouser »

Moi : « Je veux devenir musulman parce que je veux l’épouser »

Mollah : « est-ce une raison suffisante ?… »

… silence …

Mollah : « Quelle partie du Coran connaissez-vous ? »

Ma douce : « Il veut savoir quelle partie du Coran tu connais il faut mieux ne pas mentir »

Moi : « Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire le Coran car je préfère apprendre le farsi d’abord »

Mollah : « Je pense qu’il existe des versions françaises…. »

… silence …

Mollah : « Etes vous circoncis ? »

Ma douce : « …. Tu sais dans notre religion … les hommes doivent … quand ils sont petits…. on leur coupe »… et des que le Mollah eut le dos tourné « say Yes ! »

Moi : « Yes ! »

…. Silence …très long silence… en redoutant qu’il me demande de le suivre dans une pièce voisine pour vérifier…

Mollah : « Avez-vous une photo d’identité ? »

Ma douce : « merde, il nous demande une photo d’identité »

Moi : « j’ai que mon passeport sur moi…. »

Mollah : « si vous m’apportez une photo je vous signe le papier dans la journée. »

Moins d’une heure après, on était de retour avec la photo et nous sommes repartis avec le certificat !

 

in english please
To specify the nationality could seem not really important in a love story. But it’s really important for whole administrative process to be able to live together. First, I have to tell you that it’s really difficult to decide which administration (between French and Iranian ones) is the best. I know only that both are in the top of the list and they can both pass kids' books off as Kafka novels! At the beginning, it’s a simple story. We met each other in Tehran during her cousin’s weeding party. I fell in love immediately when I saw her smile and Persian eyes. She was charmed by my French way to dance, really concentrating on my feet and the movement of my arms. So a simple story, already ten thousands times repeated, and our wish was so simple: to live together. I have to say that to have a relationship between man and woman in Iran can be dangerous. You have to take care. Moreover, if one of them is not Muslim, you can be in a big trouble with the Iranian law. I had to become Muslim. I was Christian. At least, I was baptized by Christian priest. But the important point is that I was Christian for Iranian cops. My relationship with God is more complex. In spite of this, even if the shapes of rites and the name that you can give to god and prophets are of secondary importance, I respect all these rites and people who practiced them. I have never liked to play with that. Mullahs pushed me to do it. In fact, the procedure is so simple. You have to go to one Mullahs office, with your love and answer to simple questions. The conversation was surrealist. She translated questions for me and had told me what I had to answer. Some short cuttings: The Mullah: “why do you want to become Muslim?” My love: “tell him the true, that you want to become Muslim to marry me”. Me: “I want to become Muslim to be able to marry her”. The Mullah: “only for this?” Silence… The Mullah: “Which part of Koran do you know?” Me: “I wait to learn Farsi first” The Mullah: “And you didn’t find French translation?” Silence … The Mullah: “are you circumcised?” My love: ”You know, in my country … boys have to…when they are little …” and when the Mullah turn round …”say yes”. Me:” Yes, I did it when I was child”. Long silence… terrified that he asked me to check it. The Mullah: “Do you have a picture?” My love: ”Oh, shit he asks for a picture!”. We came back quickly with a picture and left with the certificate!

Partager cet article

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article

commentaires

mickael 14/05/2015 15:20


bonjour, votre blog date un peu et je ne sais pas si vous y passez de temps en temps. Moi et ma copine (iranienne) voulons nous marier à l'iranienne. Votre post est intitulé "étape 1" mais je ne
trouve pas les autres étapes... est ce que les phrases échangées devant le Mollah étaient pour devenir musulman ou alors c'était le mariage en lui même ? Merci en tout cas pour cette page car il
n'y a que très peu ressources sur ce "genre" de couple. Merci beaucoup :-) 

azerty 15/08/2013 22:24


POur bien connaître l'Iran et ses habitants (hommes et femmes), je souhaite bien du courage aux futurs époux(ses) français(es) !!!


 


 

antoine 09/01/2011 14:24



Salam


Je suis français et j'ai rencontré il y a peu de temps une iranienne.J'ai eu le coup de foudre pour elle mais je ne sais pas trop comment m'y prendre.


Pourriez vous s'il vous plait me renseigner ?? Merci



Mojdeh 18/12/2006 11:14

1- Have you heard already about " 7 khaan of Rostam"? it seems like this. By the way,  I believe it was not the 1st khaan, was it?
2- although these experiences which you are referring to are completely irrelavant to love, Hafiz says: Ke eshgh asan nemod aval , vali oftad moshkelha" ( in english: Love seemed easy at first step, then confronted with several difficulties!!!!)
3-Can't help myself waiting for French way of getting a formal marriage certificate.

Abbas 17/12/2006 09:54

As an Iranian, it's a shame for me to see that foreigners are treated like this in my country.
I can't help imagining that in the near future, while applying for Iranian visa, the police will inform you: "a picture of your member is necessary" !!