Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 17:19

Même s’il existe de nombreux mots en commun dans les langues française et iranienne (otobus, chocolat, choqué, surprise, chance, caravansérail, pyjama …), il n’est malheureusement pas possible de se comprendre en utilisant nos langues respectives. Mais qu’en est-il de nos amis les bêtes ? Alors, le canard iranien fait coin-coin comme en France, le Coq fait rouroulirourou – ce qui lui fait perdre un peu de sa virilité -, le chat miou (qui n’est pas si éloigné de ça que notre miaou national), les oiseaux dgik dgik, le mouton bââââ, la poule rodrod ( ?), l’âne ar ar (avec le son de arab en anglais) – ce qui peut se comprendre s’il est bien chargé, après 20 km, sous 40°C – le chien âp âp et la grenouille rour rour. Nous, Français, la grenouille on la mange, on ne l’écoute pas !

in english please
Even if we share a lot of common words between French and Farsi (otobus, chocolat, choqué, surprise, chance, caravansérail, pyjama …), it’s unfortunately impossible to understand each other with our languages. But, for animals, how about that ? Good question. So, Iranian ducks say coin-coin, as French ones, Cock say rouroulirourou – which make it less potent -, cat say miou (not so far to our miaou), birds say dgik dgik, sheep bââââ, hen rodrod (?), donkey ar ar (with the sound of arab in English) – what it’s understandable if it’s loaded, after 20 miles under the sun- dog say âp âp, frog rour rour. French, we prefer to eat frog, we don’t listen to them.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article

commentaires