Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 octobre 2006 1 16 /10 /octobre /2006 10:27

Après la révolution islamique, des fouilles étaient souvent entreprises dans les salles de classes des Universités pour vérifier la nature des livres lus par les étudiantes. Quinze ans après, les recherches se limitaient aux cosmétiques. Actuellement, les fouilles fréquentes recherchent toutes sortes de stupéfiants. On peut tenir de long discours de part et d’autre sur les succès et les échecs de la révolution islamique. Certains exemples tels que celui-là illustrent un changement majeur dans le comportement de la jeunesse iranienne.

 

 

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
4 octobre 2006 3 04 /10 /octobre /2006 17:34

Ce nouveau concept vient d’être lancé par le président iranien en personne. Il a ordonné « l’ouverture des installations nucléaires iraniennes aux touristes étrangers pour prouver que le programme nucléaire contesté de son pays est mené à des fins pacifiques ». Il n’est pas précisé s’il est prévu, à la fin des visites, de séjourner pendant quelques temps dans la prison d’Evin.

 

Pour ceux que cela intéresse, nous pouvons que vous conseillez de vous adresser directement à l’ambassade iranienne la plus proche de chez vous en demandant un visa touristique « nucléaire ».

 

 

 

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
3 octobre 2006 2 03 /10 /octobre /2006 11:03

Certaines rues de Téhéran à certaines heures de la semaine sont de véritables lieux de rencontres. Cela se passe en voiture. Les mecs, gominés, chemise ouverte, dans le 4x4 du papa, qui s’arrêtent à hauteur de la 206 ou les nanas, rayonnantes de couleurs vives et de maquillage, masquées par de gigantesques paires de lunettes pour engager une petite discussion superficielle et peut être s’enfuir ensemble pour partager un peu plus d’intimité. C’est un peu la boite de nuit iranienne. Et les flics sont là, pour la circulation, et se limitent à empêcher uniquement ces jeunes de faire demi tour au bout de la rue. Mais que peuvent-ils leur reprocher ? Pas grand-chose. Les voitures ne sont pas mixtes. Et il n’est pas interdit de discuter avec la voiture d’à côté dans les bouchons… même si ici, les jeunes créent eux-mêmes les bouchons pour pouvoir discuter. Allez faire un tour dans Jordan street un vendredi après midi ! ou bien venez vivre l’ambiance dans une 206 ou 5 miss viennent chercher un peu de fun sur Vali Asr : « Picking up guys iranian style » :

 

 

 

http://zoornazan.com/frames/iranian_girls_joy_ride.shtml

 

 

 

 

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
29 septembre 2006 5 29 /09 /septembre /2006 10:20

Il n’y a pas de petit boulot dit le dicton. Mais parfois …

 

Le chômage est le problème majeur d’une multitude d’iraniens. Même en ayant fait des études, en parlant plusieurs langues, il est très difficile d’obtenir un emploi. Alors, sans diplôme, sans un oncle riche ou mollah - ou les deux ;) – il reste la démerde. Certains s’exilent. D'autres tentent de créer de nouveaux besoins. Un email ou un coup de téléphone, et ce jeune homme est prêt à se déplacer en vélo pour venir vous cirer les chaussures. C’est le premier cireur de chaussures mobile de Téhéran.

Je ne pense pas qu’il y ait une quelconque revendication politique dans cet acte. Malheureusement, cela doit être vu au premier degré. Ce jeune homme ne recherche que quelques chaussures à cirer, et j’imagine espère obtenir quelques contacts pour d’autres petits boulots.

Le taux de chômage varie selon les sources : 12% selon les officiels iraniens pour l’année 2004, et estimé à environ 30% par le ministère des Affaires étrangères françaises pour la même année. Et cela ne peut qu’aller dans le mauvais sens : un iranien sur deux à moins de 18 ans.

Merci Abbas pour la photo.

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 16:34

Ce petit dessin de Bertrams paru dans Het Parool (Amsterdam) m'a beaucoup plu (car résumant assez bien, et avec bcp d'humour, les propos du pape)

Je voulais juste vous en faire partager.

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
25 septembre 2006 1 25 /09 /septembre /2006 11:08

"Les problèmes ne peuvent pas être résolus avec des bombes. Ce dont on a besoin, c'est de logique".

 

"Est-ce que le rationalisme, la spiritualité, l'humanisme et la logique sont mauvais pour les êtres humains ? Pourquoi plus de conflits ? Pourquoi devrons-nous aller vers des hostilités ? Pourquoi développer des armes de destruction massive ? Chacun de nous peut aimer l'autre."

 

 

Voici quelques propos récent du président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

 

De plus, quelques jours après le discours du pape dans lequel il a trouvé de bon ton de citer quelques mots d’un dialogue du XIV ième siècle dans lequel un empereur byzantin présentait, d’une façon brutale, à son interlocuteur musulman, le problème du rapport entre violence et religion, des miliciens islamiques ont été envoyés devant l’ambassade du Vatican à Téhéran avec quelques pancartes, des fleurs et un message relayé sur les TV iraniennes : « nous répondons à la violence papale par un message de paix et des fleurs » (cf photo).

 

Et si le Mahmoud Ahmadinejad décidait de devenir le Gandhi iranien !

 

Je vous laisse rêver …

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
20 septembre 2006 3 20 /09 /septembre /2006 14:02

Il y a quelques semaines, une amie iranienne qui vit à Téhéran a vécue une sale aventure. De celle que l’on croyait être du passé, du passé proche (cinq à dix ans à peine) ou les rues de Téhéran pouvaient être très dangereuses pour une femme, seule ; où la vie pouvait s’arrêter, net, en quelques heures. Sans recours. Sans jugement. Nombre d’iraniens craignaient que cela ne réapparaisse. Malheureusement, il semble qu’ils reviennent.

 

Un vendredi après midi, M, jeune femme de 27 ans, revenait en voiture d’une ballade sur les premières pentes des montagnes de l’Alborz au nord de Téhéran avec un ami. Ils furent arrêtés par une patrouille de bassidji1 que l’on croyait être dorénavant reclus dans leur caserne. Contrôle d’identité. Il est interdit pour une femme d’être accompagnée dans son véhicule d’un homme autre que son mari, son frère ou son père. Puis cela se précipite. Allusion de prostitution. Un des miliciens fouille le sac à mains de l’amie et y trouve de la drogue, qu’il avait préalablement mit lui-même. Le procédé est connu de tous. Mais il est impossible de nier. Ces milices représentent l’ordre moral de la République islamique. Triste ordre moral. Triste République. La jeune femme est embarquée. Le jeune homme menacé puis rapidement relâché. Elle est emmenée dans un sombre bureau, dans lequel on la menace et lui demande de se déshabiller. Heureusement pour elle, et c’est peut être cela qui l’a sauvé, une femme est aussi présente dans le bureau. C’est elle qui contrôle ses vêtements, qui empêche l’un des miliciens à rentrer dans la pièce. Elle a enfin le droit de se rhabiller. Elle est gardée au poste pendant plus de quatre heures. On lui demande de faire un don au mausolée de l’Imamzadeh voisin, pour racheter ces péchés. Soixante dix milles tomans (environ 70 euro) en cash, qui ira directement dans la poche de ces ravisseurs. Et enfin relâché. Elle récupère quasiment tous ses documents, mis à part sa carte d’identité. Par la suite, l’un des miliciens la harcèle pendant plus d’une semaine en l’appelant sur son portable, sur son fixe, en se baladant près de son domicile, lui proposant  de venir faire un tour avec lui, pour récupérer sa carte d’identité, parce qu’il l’a considère putain. Elle ne sort plus seule. Même pour aller à son travail, elle se fait maintenant accompagnée. Elle a été déclarer la perte de sa carte d’identité.

 

C’est malheureusement aussi ça l’Iran. Des salauds qui peuvent commettre les pires abominations sous couvert de la loi. Des salauds qui peuvent violer, tuer n’importe quelle jeune fille ramassée dans la rue.

 

1 Bassidji : Cette milice est une force paramilitaire qui a été fondée par l’Ayatollah Khomeiny en novembre 1979 afin de fournir des volontaires populaires aux troupes d’élites dans la guerre Iran-Irak. Le nouveau guide suprême l’Ayatollah Ali Khamenei leur a ordonné de réprimer les éléments corrompus et contre-révolutionnaires. Ils seraient à l’heure actuelle plus de 11 millions dans le pays et n’ont de compte à rendre à personne, si ce n’est à Khamenei lui-même. Ce sont de jeunes fanatisés ne portant pas toujours d’uniforme militaire, le plus souvent armés.

 

Pour ceux qui veulent aller plus loin et mieux comprendre l’origine historique et la compréhension sociale de cette milice, vous pouvez consulter l’article de Farhad Khosrokhavar Le modèle Bassidji paru dans « Culture et Conflits n°28 » - 1998 : http://www.conflits.org/document680.html

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 16:38

En Iran, lorsqu’un heureux évènement vous arrive et que vous considérez que Dieu vous a fait un don (mariage, enfant, changement de carrière, augmentation, achat d’une voiture ou d’un appartement), vous créez à votre insu un déséquilibre qu’il faut rapidement compenser.  Il est de bon ton d’offrir à vos proches ou à vos collègues des sucreries ou des petits gâteaux.  Cette douce coutume vient de la nuit des temps.

 

 

 

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
15 septembre 2006 5 15 /09 /septembre /2006 15:47

Dans la série "Nos amis les mollahs", aujourd'hui, la leçon d'anglais. de nombreuses plaisanteries circulent sur les mollahs en Iran : photos, histoire drôles ...

Comme pour beaucoup de sujets graves, il faut mieux en rire qu'en pleurer. La phrase de Pierre Desproges "rire de tout, oui, mais pas avec n'importe qui" prend ici une importance cruciale.

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
14 septembre 2006 4 14 /09 /septembre /2006 16:10

Le journal Shargh vient d’être fermé après publication de ce dessin humoristique, représentant deux cavaliers sur un échiquier. Le cavalier blanc, à droite, avec un faux air de Bush semble dubitatif devant son homologue noir, plus âne que cheval d’ailleurs, braillant à son encontre. L’âne noir est entouré d’un halo de lumière, ce qui est devenu maintenant un signe distinctif de l’actuelle Président de la République iranienne, Mahmoud Ahmadinejad (qui avait déclaré qu’il avait ressenti être entouré de lumière divine lors de sa première intervention à l’ONU), ce dont plus d’un s’était gaussé.

 Non, la presse n’est toujours pas libre en Iran.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article