Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 décembre 2006 3 06 /12 /décembre /2006 11:10

Je ne parlerai ni ne commenterai les relations douteuses et les écrits racistes de l’auteur à la fin de sa vie. Oriana Fallaci est connue en Iran pour les interviews qu’elle a menées avec les chefs d’état et les personnalités qui étaient acteurs de l’histoire (Henry Kissinger, Yasser Arafat, Golda Meir, Willy Brant, Haïlé Sélassié …) mais surtout pour ses interviews du Shah d’Iran Mohammed Reza Pahlavi en octobre 1973 (Entretiens avec l’histoire, Flammarion 1975) et avec Khomeyni (publié dans le New York Times Magazine du 7 octobre 1979).

 

Ses courtes interviews, restituées brutes, permettent d’approcher certaines facettes de la personnalité de l’interviewé. L’auteur essaie de faire découvrir l’homme caché derrière le roi, le ministre ou le Président. On y découvre un Shah d’Iran surprenant. Un homme déconnecté de la réalité de son pays. Un homme triste, seul, entouré d’or et d’émeraudes, qui gouverne son pays en despote absolu, qui croit aux visions mystiques (il vit lui-même Ali qui vint le sauver lorsqu’il était gamin), qui considère les femmes comme un précieux accessoires dont les capacités intellectuelles sont inférieures à celle de l’homme, mais qui en même temps s’emploie à leur donner l’égalité complète en droits et en devoirs.

Je suis à la recherche (en anglais ou en français) de l’interview de Khomeyni. Mille remerciements à celui ou celle qui me dire ou je peux la trouver !

in english please
I won’t talk or comment her dubious friends or racist writings at the end of her life. Oriana Fallaci is famous in Iran for the interviews of personality and states leaders (Henry Kissinger, Yasser Arafat, Golda Meir, Willy Brant, Haïlé Sélassié…) and mainly for her interviews of the Shah of Iran Mohammed Reza Pahlavi in 1973 (conversation with history, 1975) and Khomeini (published in New York times magazine on 7 October 1979). Her short interviews allow discovering the hidden and human side of the Kings, Ministers or Presidents. We discover a surprising side of the Shah. A man completely out of touch with Iranians people. A sad man, alone, surrounded by gold and precious stones, who manage his country as absolute despot, who believe in mystic apparitions (he saw Ali who went to save him when he was child), who consider that women are as precious accessory with intellectual capacity lower than men, but, in the same time, who work on giving them the same rights and duties than men. I’m looking for the interview of Khomeini (in French or in English). Thousands thanks to which one who tell me where I can find it!
Repost 0
16 novembre 2006 4 16 /11 /novembre /2006 09:38

En 1930, la journaliste s’enfonce seule dans le Luristan presque inexploré, traverse le désert de Kut, se glisse parmi les contrebandiers, les muletiers et les bandits jusqu’aux ruines des châteaux-forts de la célèbre secte persane des assassins. Véritable aventure. Humour. Esprit d’ouverture. Peu d‘européens et aucune européenne ne s’étaient encore enfoncés dans cette région peuplée de tributs vivant encore dans une « douce anarchie ». Une grande dame que j’aurais bien voulue rencontrer, malheureusement disparue en 1993 à l’âge de 100 ans, après une longue vie richement remplie. Il nous reste ses récits (La vallée des assassins, Edition Payot, 1936, disponible en poche).

... in english
In 1930, the journalist Freya Stark plunged, alone, into a quite unexplored area, the Luristan, crossed Kut desert, lived with smugglers, mule drivers and brigands up to ruins of castles of the famous Persian Hashâchines sect. A genuine adventure, humor, open mind. Very few European men (no woman) already were to this area full of tribes who lived in a “kind anarchy”. A great woman unfortunately died in 1993 at 100 years old, after a long and splendid life. It remains for us her writings.
Repost 0