Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 18:36

20080102-La-fete-du-feu.jpg

Il est rare d’avoir la possibilité de voir sur nos écrans un film iranien qui a eu du succès en Iran. Pour nous, le cinéma iranien se résume trop souvent aux films de Kiarostami, Panahi, Makhmalbaf père et fille, films primés dans de prestigieux festivals européens mais pour la plupart interdits de diffusion en Iran.
Ce film nous plonge à Téhéran le jour de tchahar chambé soury (littéralement la fête du mercredi et traduit ici par la fête du feu), antique fête persane préislamique annonçant le nouvel an, ou la quasi-totalité de la population iranienne aime à sortir dehors autour d’un feu. On suit quatre personnages pendant une longue journée : la jeune Rouhie, pleine de vie, future mariée, qui se rend chez un couple de classe moyenne pour une journée de ménage et leur voisine, tenant un salon de coiffure. L’action se passe à Téhéran mais aurait très bien pu se passer ailleurs. Un scénario intelligent qui déroute le spectateur. Un film également très rythmé.
La fête du feu ne sort malheureusement qu’avec dix copies pour toute la France.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fabor - dans Cinéma iranien
commenter cet article

commentaires

Silouane 29/01/2008 09:24

Bonjour,Je découvre votre blog et je constate que nous avons des préoccupations similaires. Vous êtes en ce moment à Téhéran?Bien à vous.

Rizzic 28/01/2008 09:58

bonjour c’est la première fois que je visite ce blog-ci par la recommandation d’un ami :-)je suis en apprenant le français et ça m’a fait du plaisir de trouver ce blog-ci. et vers La fête du feu, c’est un film bien fait entre les mauvais films iraniens que nous avons en écrans.

Marie-Aude 12/01/2008 23:39

Bonjour, je ne suis pas en France et ne pourrais malheureusement pas voir ce film. En revanche je serais très intéressée par les rituels en question. Auriez vous la gentillesse de m'en dire un peu plus par mail ?