Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 décembre 2006 5 01 /12 /décembre /2006 10:47

Les parlements de tous les pays du monde possèdent généralement une faune intéressante à observer. Ci-joint un site permettant de se plonger dans le dur travail du parlement iranien: http://www.adlroom.com/modules.php?name=News&file=article&sid=3653

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 13:40

Le clergé en Iran représente 180 000 personnes. Imaginez que l’on ait autant de prêtres en France (les deux pays ayant approximativement la même population), cela ferait en moyenne 5 prêtres par commune ! J’en ai parfois croisé au boulot. J’ai même joué au foot avec l’un d’entre eux. Au début, je croyais que c’était un chef, car il jouait mal, même très mal, et ses coéquipiers continuaient à lui donner la balle.

 

in english please
Clergy in Iran is 180 000 people. I let you imagine if we have the same quantity of priest in France (both countries have quite the same population). It would be five priests per communes on average! Sometimes, you met some of them in my job. I already played football with one Mullah. At the beginning, I believed that he was a chief, because he wasn’t so good, and his team-mates continued to give him the ball …
Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 10:58

Jeu

Que représente la photo jointe. 2 indices : la photo a été prise en Iran. Aucune relation directe avec Hulk.

La réponse sur le très beau site suivant : http://www.irania.fr/RIRidicule/RiRi.html

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
18 novembre 2006 6 18 /11 /novembre /2006 09:58

 

La photo du dessus a été prise à Téhéran, la seconde à Londres. Etonnant non ? Il faut rajouter qu'il est quasi impossible de voir des femmes couvertes de la sorte en Iran.

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
12 novembre 2006 7 12 /11 /novembre /2006 14:20

Une police féminine assez inspirée de films holywodiens ou de kungfu : choisissez la version avec nunchaku ou la poursuite en voiture assise sur les portières avec mitralliettes au poing ! http://www.youtube.com/watch?v=bOBLSmiSDFQ

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 17:13

C’est un peu le PSG – Marseille iranien. Ces deux clubs téhéranais se disputent chaque année le championnat national de football. Le stade est plein à chaque confrontation et il faut être prêt à tout pour avoir des places (cf photos jointes). Je me souviens l’an dernier en rentrant sur Téhéran un soir d’automne sur l’autoroute de Karaj d’avoir l’impression d’être au milieu d’émeutes. L’autoroute était jonchée de pare-brises brisés et de gros morceaux de bois. Sur le bord de l’autoroute, toutes les fractions militaires iraniennes semblaient être représentées. On pouvait croiser des voitures ou des mini bus remplis de supporters arborant des écharpes parfois rouges (pour Persepolis) ou bleues (pour Estaghal). Cette année, persepolis a gagné 2 à 1

in english...  It’s like our Paris vs Marseille. These two Iranian teams fought to win Iranian football championship. Stadium is full for each league match and you have to be ready to do everything if you want to have a ticket (see pictures hereunder). I remember last year when I was coming back from Karaj to Tehran one evening to have the feeling that I was in the middle of riots. Many car windscreens and parts of wood laid strewn about the motorway. On the both sides of the motorway, many different police and military forces was present. It was possible to pass cars or bus full of supporters in blue (for Estaghal) or red (for Persepolis). This year, Persepolis won 2 to 1.

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
7 novembre 2006 2 07 /11 /novembre /2006 11:49

Ce lundi, jacques Chirac a remis les insignes de commandeur de la Légion d’honneur à l’avocate iranienne Chirine EBADI. Elle est la première femme musulmane et la première iranienne à recevoir le prix Nobel de la Paix (en 2003). Née en 1947, elle fut également la première femme en 1974 à être juge en Iran. Elle a néanmoins du abandonner son poste en 1979, les ayatollahs ayant décrété que les femmes sont trop émotives et irrationnelles pour diriger un tribunal…

Elle enseigne actuellement à l’Université de Téhéran et œuvre pour la défense des droits des enfants, des femmes et de dissidents politiques en détention. Elle ne fait pas campagne contre le port du voile, même si elle ne le porte pas à l’étranger, estimant qu’il y a d’abord d’autres combats beaucoup plus importants.

 « La condition de discrimination des femmes dans les pays musulmans, que ce soit dans le droit civil ou dans le domaine de la justice sociale, politique et culturelle, a ses racines dans la culture patriarcale et essentiellement masculine de ces pays, pas dans l’islam. » a-t-elle expliqué en recevant son prix.

Elle combat le régime des Mollahs sur le terrain, en faisant changer telle ou telle loi, en dénonçant certaines absurdités dans la législation iranienne. Certains dissidents iraniens à l’étranger lui reprochent parfois d’être trop modérée vis-à-vis du régime en place.

This article in english... On Monday, Jacques Chirac gave to the Iranian lawyer Shirin EBADI insignia of commandeur de la Légion d’honneur. She’s the first Muslim woman and the first Iranian woman who received Nobel Peace Price (in 2003). Born in 1947, she was also the first women who were Judge in Iran in 1974. Nevertheless, she had to give up her job in 1979, because Ayatollahs decided that women are too emotional and irrational to manage a court … without comments. At the present time, she’s teacher in Tehran University and is working for children, women and political dissidents rights. She doesn’t want to militate against scarf, even if she doesn’t swear it when she’s abroad, because she considers that there are many others more important subjects to solve. “Sexual discrimination in Muslim countries, on the civil law and on social, political and cultural justice, have their roots in patriarchal society not in Islam.” She said when she received her Nobel price. She chooses to fight on their field, and succeed to change some laws in denouncing some absurdities in Iranian laws. Some Iranian dissidents who live abroad blamed her to be too moderate with mullahs’ regime.

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
1 novembre 2006 3 01 /11 /novembre /2006 12:12

C’est amusant de voir que les iraniens aiment se moquer d’eux même. Nous, en France, on aime bien se moquer des autres. Un français s’adapte donc très facilement en Iran.

Il y a de cela quelques années, l’équipe de football iranienne perdait match sur match et ses dirigeants décidèrent d’engager un entraîneur occidental. Après quelques semaines, les premiers résultats se firent sentir jusqu'à ce fameux jour où l’équipe nationale battit enfin son adversaire. Le lendemain, l’entraîneur se faisait virer.

Ce qui fait dire aux iraniens, que l’Iran est le seul pays au monde ou l’on vire l’entraîneur lorsqu’il fait gagner un match. Une sorte de fatalisme ironique.

... in english
It’s funny to see how Iranians like to laugh at themselves. We, French, like to laugh at the others. So, French adapts himself easily in Iran! Some years ago, Iranian football team was loosing match after match and their manager decided to hire a foreigner coach. After a couple of weeks, first results arrived progressively till this famous day when national team won one match. Some days after, they fired the coach. Iranians say that they are the only country in the world in which you fire the coach when he succeeds in winning a match! It’s a kind of ironical fatalism.
Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
23 octobre 2006 1 23 /10 /octobre /2006 12:23

Près de la Grande Arche de la Défense, à Paris, se dresse une sculpture particulière : un gigantesque pouce de douze mètres de haut qui pointe vers le ciel (Bronze, César, 1965 pour les curieux). En Iran, un pouce levé a la même signification qu’un majeur magistralement dressé en France. Vous noterez immédiatement qu’il est assez difficile pour un français de faire du stop en Iran sans connaître quelques rudiments des us et coutumes iraniens. Sans cela, on peut être confronté à quelques malentendus désagréables …

 

J’aime néanmoins beaucoup ce symbole : un doigt dressé vers le ciel en ce nouveau temple à l’économie de marché qu’est la défense. On va tous vous … ou se faire …

 

D’ailleurs, en passant, pour les curieux, savez vous que, selon une croyance très répandue au Royaume-Uni (dont la majorité des Français n'ont pas connaissance, et qu'aucune étude historique ne semble confirmer), l’origine du majeur dressé remonterait à la Guerre de cent ans. Les français avaient pour habitude de trancher l’index et le majeur des archers anglais qu’ils capturaient. Ainsi, par pure provocation, les archers anglais aimaient agiter leur index et leur majeur du haut de leur château lorsqu’ils voyaient s’approcher l’ennemi  français. La fourche ainsi formée a disparu en France mais reste un signe insultant en Grande-Bretagne. 

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article
18 octobre 2006 3 18 /10 /octobre /2006 11:45

Un décret d’application vient d’être signé par le président iranien interdisant « la consommation de tabac dans les lieux publics et les transports en commun ». Le parlement avait d’ailleurs déjà voté une loi deux ans auparavant pour interdire aux iraniens de fumer dans les mosquées, les restaurants, les stades et autres lieux publics, mais aucun décret d’application n’avait suivi. Et ceci n’est pas exceptionnel. En général, les iraniens ne croient pas les annonces gouvernementales car toutes ne sont pas suivies d’actions concrètes.

 

Les contrevenants encourent une amende variable de 5 à 10 dollars. Il faut préciser qu’il était déjà interdit de fumer dans tous les lieux publics (rue comprise) pendant toute la durée du ramadan et ce depuis 1979. La peine encourue à l’époque pouvait être l’arrestation pure et simple !

 

Cette nouvelle loi concerne, selon des estimations non officielles, un iranien sur six qui pourront néanmoins continuer à acheter leurs cigarettes au prix abordable de 7 000 tomans, soit moins de 70 centimes d’euro.

Repost 0
Published by Fabor - dans Société
commenter cet article